Le forum non officiel du MHRC Index du Forum

Le forum non officiel du MHRC
Pour parler du club de Rugby de Montpellier à la fleur de ciste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Denis NAVIZET (MG) : « J’aime le rêve de François »

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum non officiel du MHRC Index du Forum -> Rubriques -> L'actu du club
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
NoHaR


Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2008
Messages: 96

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 10:04 (2008)    Sujet du message: Denis NAVIZET (MG) : « J’aime le rêve de François » Répondre en citant

 
 
Denis Navizet, nouveau manager général du club et ancien joueur du MHRC nous parle de son projet et de ses perspectives pour le Montpellier Hérault Rugby Club. Changement d’organisation, nouveaux hommes intégrant le staff, nouvelles lignes…

Quel fut votre parcours depuis 2005 et l’arrêt de votre carrière de joueur au MHRC ?
 
Denis NAVIZET : J’ai récupéré, on peut même dire créé, une structure filiale du club Actisport, qui a pour but la formation et la reconversion des joueurs et éducateurs en périphérie du club. Depuis, le capital de l’entreprise a été ouvert à l’USAP et au Racing Club de Narbonne.
A côté de ça je suis consultant sur des projets structurels, comme j’ai pu le faire avec le club de rugby de Marseille, actuellement en Fédérale 1.
J’ai eu le plaisir de travailler sur de l’évènementiel à l’organisation de la Coupe du Monde 2007 je fus directeur d’opération, comme sur la tournée d’automne dernier sur les villes de Marseille, Sochaux et Paris.
 
« Rationaliser le système »
 
 
Pourriez-vous nous préciser votre rôle au sein du club ?
 
DN : Je serai manager, j’aurai pour mission la prise en charge du secteur sportif et médical, l’objectif étant de professionnaliser l’environnement des joueurs et qu’ils en tirent un maximum de bénéfices. L’idée est de rationaliser le système. Un système qui comprend six domaines différents :
Le sportif, le médical, l’administratif, le financier, le logistique et le média-marketing.
Dans ce cadre, ma connaissance du club est un atout. Connaître le club de l’intérieur, avoir un contact avec les joueurs, appréhender son fonctionnement, tout ça participe à rendre les choses plus fluides, c’est un vrai plus.
 
Des intervenants vont prendre part aux entraînements quel sera leur rôle et leur charge de travail ?
 
DN : Jean-Philippe Lacoste s’occupera du travail des trois-quarts et de leur technique individuelle.
Jharray Russell, quant à lui, s’occupera de la défense. Ils porteront une action sur le groupe deux fois à trois fois par semaine pour des ateliers de 45 minutes.
Bruno Boussagol, ancien kinésithérapeute du club, rejoindra l’équipe médicale.
Deux autres intervenants devraient nous rejoindre, je ne peux pas vous dire les noms pour le moment, ils seraient spécialisés sur les skills et le jeu au pied.
 
« Performance, Plaisir et Créativité »
  
Quel sera le projet de jeu ?
 
DN : Il nous faudra être exigent, un type de jeu devra traverser toutes les équipes du MHRC, bien au-delà de l’équipe pro. Ce projet sera basé sur trois axes fondamentaux : Performance, Plaisir, Créativité.
Tous les éducateurs et entraîneurs du club devront travailler sur ce projet de jeu. Mon travail est de mettre en place les cases et ce sera à eux de les remplir.
 
Quel fonctionnement de club prendriez-vous comme modèle ?
 
DN : Ce sera nécessairement un mélange de plusieurs modèles, il faut savoir que dans le rugby français il y a encore peu d’organisation véritablement rationalisée. Je pencherais sur la façon de faire des Canterburry Crusaders ou encore, pour prendre l’exemple du football sur l’organisation qu’a pu apporter Arsène Wenger à Arsenal. Définitivement c’est le modèle anglo-saxon dont je me sens le plus proche et le profil de director of rugby qui va avec.
Il nous faudra aussi organiser une filière Haute-performance et que notre meilleur recrutement se fasse en interne à l’image du modèle néo-zélandais.
Au final, c’est un équilibre qu’il faudra trouver. A commencer par un équilibre entre les personnalités. A l’image d’un Ricardo ou d’un Wenger qui font de chaque athlète un individu plutôt qu’un simple joueur.
Au final, même si je me sens proche du modèle anglo-saxon, il faut rester montpelliérain et bien entendu travailler avec nos spécificités.
 
« La chance d’écrire l’histoire de ce club »
  
Quant aux objectifs du club, cette année ?
 
DN : La H-CUP est un minimum, il est important de savoir ce que les joueurs ont envie de faire. Nous leur devons un certain niveau de prestation, il reste encore 5 mois à vivre ensemble, la question est de savoir si ce groupe a envie d’écrire une belle page de l’histoire de ce club. Comme le dit Jean-Pierre Massines nous avons la chance d’écrire l’histoire du club quand d’autres doivent vivre avec son poids. Il faut s’approprier les objectifs et se donner les moyens de les réussir.
Enfin à plus long terme l’objectif pour nous, est un titre dans les trois ans.
 
Un titre, soit une coupe d’Europe ou un championnat de France, où irait votre préférence ?
 
DN : J’aime le rêve de François. Ce sont les rêves qui font avancer, celui-là est très beau, j’opte pour le bouclier de Brennus sur la place de la Comédie. Il nous faut maintenant passer du rêve à la réalité.
_________________
"Je m'en fous de qui gagne tant que c'est nous"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 24 Déc - 10:04 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2008
Messages: 366

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 11:12 (2008)    Sujet du message: Denis NAVIZET (MG) : « J’aime le rêve de François » Répondre en citant

Il a oublié de dire qu'il a perdu aux élections de la ligue il y a quelques jours, c'est marrant

Comme il dit il faut passer à la réalité, et dans la réalité les diplomes ca suffit pas pour manager un club, il faut de l'expérience, pas faire du copinage avec des gens qui en ont pas


Revenir en haut
NoHaR


Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2008
Messages: 96

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 11:29 (2008)    Sujet du message: Denis NAVIZET (MG) : « J’aime le rêve de François » Répondre en citant

Laissons lui une chance, on verra bien  Wink
_________________
"Je m'en fous de qui gagne tant que c'est nous"


Revenir en haut
shuren34


Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2008
Messages: 394

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 13:08 (2008)    Sujet du message: Denis NAVIZET (MG) : « J’aime le rêve de François » Répondre en citant

On jugera aux résultats, en tout cas j'aimerais bien qu'un type comme Saint-André nous rejoigne. Là on serait vraiment sûr de progresser. Maintenant dire que l'objectif minimal du club cette année, c'est la H-cup....
C'est beau d'être ambitieux, mais en étant réaliste c'est le maximum qu'on puisse viser actuellement.


Revenir en haut
NoHaR


Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2008
Messages: 96

MessagePosté le: Ven 2 Jan - 14:16 (2009)    Sujet du message: Denis NAVIZET (MG) : « J’aime le rêve de François » Répondre en citant

Navizet : « Trois ans pour obtenir un titre » (MidiLibre.com)

Nommé manager général de Montpellier par le président Philippe Deffins, Denis Navizet précise ses fonctions et ses convictions avant la reprise du Top 14, demain, à Toulouse.

Début décembre, vous étiez candidat pour intégrer la Ligue nationale. Vous voilà manager général de Montpellier. Comment cela s'est-il passé ?
Il y a eu deux événements concomitants. Je me suis présenté à la Ligue pour soutenir la démarche de Thierry Perez et pour m'impliquer davantage dans le développement du rugby professionnel. En suivant, le futur président de Montpellier m'a proposé le poste de manager. Je ne m'y attendais pas du tout. J'avais prévu de repartir sur Grenoble à la fin de la saison sportive. Après deux jours de réflexion, j'ai dit OK.

Qu'est-ce 
qui vous a poussé  à accepter ?
Il y a un côté affectif par rapport à tout ce que j'ai pu vivre au club et tout ce qu'il a pu m'apporter. Et puis il y a l'aspect plus professionnel et intellectuel. Je suis quelqu'un qui aime faire ce qu'il ne sait pas faire. Là, je suis servi : je n'ai pas de vécu d'entraîneur, même si le poste est différent et ce n'est pas a priori mon dada.

Et puis vous n'avez que 33 ans. Ce n'est pas trop jeune ?

Tout dépend de ce que l'on a fait de sa carrière. On peut capitaliser du savoir-faire en tant que joueur et après, en arrêtant. Et puis tout dépend comment tu abordes le job. Si tu le prends avec humilité en acceptant d'être un peu à poil en terme de compétences pour tout reconstruire, tu reviens sur les fondamentaux et tu es déterminé à accomplir ta mission. Ça peut être un bon cocktail. Avec du travail, on y arrive toujours.

Seriez-vous aujourd'hui manager général si vous aviez été élu à la Ligue nationale de rugby, le 4 décembre ?

Je ne le saurai jamais. Avec un peu de recul, je suis content de ne pas avoir été élu et d'être manager du club. Je ne suis pas sûr que l'inverse m'aurait convenu.

Pouvez-vous repréciser les prérogatives de chacun au sein du staff : celles de Didier Nourault, d'Alain Hyardet, de Didier Bès et les vôtres...
Didier et Alain ont en charge la direction sportive de l'équipe première. Didier est l'entraîneur des avants, Alain des arrières. Ils sont tous les deux au même niveau, avec les mêmes responsabilités. Didier Bès a la charge du secteur spécifique de la mêlée. D'autres gens rejoignent aussi le staff : Jharay Russel a en charge la défense et Jean-Philippe Lacoste la technique individuelle des trois-quarts. Enfin, Warren Britz arrête sa carrière et sera à la disposition des joueurs pour leur actualité, le debriefing individuel. Et moi, j'encadre cette expertise, j'essaye de mettre en musique, de faire en sorte que les joueurs évoluent dans un environnement pro, avec une lisibilité sur chaque intervenant.

Quel regard portez-vous sur l'évolution sportive et extra-sportive du club depuis que vous l'aviez quitté ?

J'ai deux regards. Le regard affectif où j'ai pris beaucoup de plaisir à voir le club évoluer, à déménager à du-Manoir, à se maintenir en Top 14, à faire éclore de jeunes internationaux. Et un regard plus technique qui me dit que l'on peut mieux faire. Mais c'est toujours facile d'être à l'extérieur et de dire "Il faut faire ci ou ça". Là, je suis dedans. Il faut retrousser ses manches et y aller.

Il faut aussi souligner que ce club a grandi dans le respect de ses valeurs. J'entends dire que ce n'est plus pareil aujourd'hui. Mais si ! Sauf qu'aujourd'hui, ce n'est presque plus un club mais une entreprise de divertissement qui doit concilier les valeurs du monde associatif avec des impératifs économiques d'une société de spectacle.

Jouer la coupe d'Europe en 2009 est loin d'être acquis et la reprise du Top 14 sera rude avec une sortie à Toulouse puis la réception de Clermont. Qu'en pensez-vous ?
Il faut se concentrer sur chaque match et commencer par aller gagner à Toulouse.

Le président veut dès cette saison une place dans les quatre premiers et le Bouclier de Brennus dans trois ans. Est-ce que ce sont des objectifs raisonnables ?
C'est un beau rêve. C'est François Trinh-Duc qui a dit "Je rêve de ramener le Bouclier sur la Comédie". C'est ça qui doit nous faire avancer. Après, on y arrive ou pas mais il faut avoir des rêves.

Vous, vous y croyez ?
Ce sont des objectifs réalistes. J'y crois fermement sinon je n'aurai pas accepté le poste.

S'agissant du recrutement, Montpellier a-t-il besoin d'un Chabal quand il a déjà un Picamoles et Gorgodze ?
Regardons les effectifs des quatre premiers. C'est quoi ? De la stabilité et de la richesse. Ce que l'on appelle la profondeur de banc. Oui, on a deux "impact player". Mais trois, ce ne sera pas de trop.

L'ascension de Montpellier ne porte-t-elle pas un coup fatal aux deux clubs historiques du Languedoc, Béziers et Narbonne ?
Personne n'a intérêt, et surtout pas Montpellier, à ce que Béziers ou Narbonne disparaisse ou descende en Fédérale. Il y a une forme de concurrence sportive mais on peut avoir un partenariat économique et humain, dans le cadre de la formation, d'échanges de joueurs. On doit trouver des dynamiques.

Avez-vous le sentiment que Montpellier est aujourd'hui au milieu du gué, à un tournant ?
Je ne crois pas. Chaque saison écrit une nouvelle page de l'histoire du club. C'est aux joueurs de s'approprier ça. Si demain les objectifs ne sont pas atteints, la pérennité du club ne doit pas être remise en cause. Mais affirmer qu'il faut ramener le titre dans trois ans, ce n'est pas manquer d'humilité. C'est la suite logique du travail effectué jusqu'à maintenant. On est capable de sortir des joueurs de notre filière, d'être attractif pour des joueurs de très haut niveau. Ce n'était pas le cas il y a cinq ans. On sent que le club a des fondations solides.

Quelle est la durée de votre mission ?

Trois ans. J'ai trois ans pour obtenir un titre.

Recueilli par Patrice ESPINASSE  

_________________
"Je m'en fous de qui gagne tant que c'est nous"


Revenir en haut
martini


Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2008
Messages: 368
Localisation: cap d'agde

MessagePosté le: Ven 2 Jan - 15:54 (2009)    Sujet du message: Denis NAVIZET (MG) : « J’aime le rêve de François » Répondre en citant

de belles paroles , c'est sûr mais bon ..................

enfin , nous verrons bien Rolling Eyes
_________________
du jeu , du jeu .......................................


Revenir en haut
picabois


Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2008
Messages: 73
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 3 Jan - 19:24 (2009)    Sujet du message: Denis NAVIZET (MG) : « J’aime le rêve de François » Répondre en citant

Esperons que c'est trois à partir du moment où il est dit JACADI A DIT: (soit dans 5 ou 6 ans)
_________________
Une vrai ligne de trois quart : dall'igna mirande smith brana


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:45 (2018)    Sujet du message: Denis NAVIZET (MG) : « J’aime le rêve de François »

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum non officiel du MHRC Index du Forum -> Rubriques -> L'actu du club Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com